EDF-CA en hausse de 7,8% au T1, objectifs confirmés

mardi 12 mai 2015 17h49
 

PARIS, 12 mai (Reuters) - EDF a publié mardi un chiffre d'affaires en hausse de 7,8% au titre du premier trimestre 2015, porté notamment par sa production nucléaire et un effet de change favorable, et a confirmé ses objectifs annuels.

L'électricien public, dont l'Etat détient 84,5% du capital, a fait savoir dans un communiqué qu'il visait toujours pour 2015 un résultat brut d'exploitation (Ebitda) en croissance organique de 0 à 3%.

Il a également renouvelé son ambition de générer un flux de trésorerie (cash-flow) positif en 2018 après dividendes (hors projet Linky).

EDF a enregistré au titre du premier trimestre des ventes de 22,9 milliards d'euros, en croissance organique de 1,8%.

Les ventes intègrent un effet périmètre de 894 millions d'euros lié principalement à la prise de contrôle des activités de Dalkia en France en juillet 2014, ainsi qu'un effet de change favorable de 369 millions dû essentiellement à la dépréciation de l'euro par rapport à la livre sterling.

En France, la production nucléaire s'élève à 118,2 térawatts/heure (TWh), en hausse de 2,9%, grâce à la bonne disponibilité des centrales et à leur plus forte sollicitation du fait des conditions climatiques, l'objectif restant fixé à un niveau compris entre 410 et 415 TWh pour 2015.

EDF discute par ailleurs avec Areva en vue de reprendre toute ou partie des activités de son fournisseur dans les réacteurs nucléaires.

Le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Energie a en outre fait savoir jeudi que le prix auquel EDF doit revendre à ses concurrents une partie de son électricité d'origine nucléaire (Arenh) n'évoluerait pas le 1er juillet 2015.

Le communiqué :

bit.ly/1KFlPKI (Benjamin Mallet, édité par Matthieu Protard)