LEAD 2-La gauche portugaise travaille à la formation d'un gouvernement

lundi 12 octobre 2015 22h23
 

(Actualisé avec Antonio Costa)

LISBONNE, 12 octobre (Reuters) - Le chef de file de l'opposition socialiste portugaise, Antonio Costa, s'est efforcé de rassurer les investisseurs, lundi, en assurant que le gouvernement de gauche qu'il pourrait être amené à former respecterait les engagements du Portugal, notamment en matière budgétaire.

La Bourse de Lisbonne a lourdement chuté lundi après que le Bloc de gauche, troisième force au parlement portugais issu des élections du 4 octobre, a estimé que les bases d'un accord de gouvernement avec le Parti socialiste étaient réunies.

La coalition de centre-droit du Premier ministre sortant, Pedro Passos Coelho, est arrivée en tête du scrutin mais avec 104 élus, elle a perdu sa majorité absolue. Sur les 230 sièges du Parlement, les socialistes en ont 85, le Bloc de gauche 19 et les communistes 17, ce qui leur confère théoriquement cinq voix de plus que la majorité absolue.

A l'issue d'un entretien avec le chef de l'Etat, Anibal Cavaco Silva, lundi, Antonio Costa a dit travailler à la formation d'un gouvernement de gauche qui assouplirait la cure d'austérité infligée aux Portugais ces dernières années "tout en respectant les engagements internationaux du Portugal", dont le maintien du déficit budgétaire en-dessous de 3% du PIB.

Le dirigeant socialiste doit encore s'entretenir mardi avec Pedro Passos Coelho, qui a dit avoir transmis à son rival de nouvelles propositions visant à "faciliter un compromis" après l'échec des négociations de la semaine dernière entre les deux partis en vue de former un gouvernement d'union.

"POINTS DE CONVERGENCE"

A défaut d'un tel "compromis", dont il n'a pas précisé le contour, le Premier ministre sortant aurait besoin pour se maintenir aux affaires de l'appui ponctuel ou de l'abstention des socialistes.   Suite...