USA-Baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage

jeudi 14 mai 2015 14h58
 

WASHINGTON, 14 mai (Reuters) - Le nombre d'inscriptions hebdomadaires au chômage a diminué contre toute attente la semaine dernière aux Etats-Unis, témoignant de la bonne santé du marché de l'emploi alors même que l'économie américaine peine à retrouver son dynamisme après un brusque ralentissement au premier trimestre.

Avec 1.000 inscriptions en moins, elles sont retombées à un niveau ajusté des variations saisonnières de 264.000 lors de la semaine au 9 mai, a annoncé jeudi le département du Travail, tout près d'un creux de 15 ans touché il y a deux semaines.

Les inscriptions de la semaine précédente n'ont pas été révisées. Le nombre d'inscriptions hebdomadaires au chômage est ainsi inférieur depuis dix semaines à 300.000, seuil généralement considéré comme un plafond au-dessous duquel on constate une amélioration du marché du travail aux Etats-Unis.

Les économistes attendaient en moyenne une augmentation du nombre d'inscriptions au chômage la semaine dernière, à 275.000.

La moyenne mobile sur quatre semaines, considérée comme un meilleur indicateur en ce qu'elle atténue l'effet des variations hebdomadaires, a diminué de 7.750 la semaine dernière à 271.750, son plus bas niveau depuis le mois d'avril 2000.

L'économie a à peine crû au premier trimestre, freinée par une série de facteurs, dont la hausse du dollar, le mauvais temps et des grèves portuaires.

Le gouvernement a annoncé la semaine dernière 223.000 créations d'emplois non-agricoles en avril, avec un taux de chômage de 5,4%, près de son plus bas de sept ans.

Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités était inchangé dans la semaine au 2 mai (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) à 2,23 millions. Il s'agit d'un niveau plancher depuis novembre 2000 et semble indiquer un retour vers l'emploi des chômeurs de longue durée.

Tableau de la statistique

Les indicateurs américains en temps réel (Lucia Mutikani, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)