Kering-Puma pèse sur le S1 mais Gucci se redresse

lundi 27 juillet 2015 17h59
 

PARIS, 27 juillet (Reuters) - Kering a vu ses résultats semestriels reculer sous l'effet des contre-performances de Puma, tandis que Gucci, sa marque phare, a redressé la barre contre toute attente au deuxième trimestre.

Très surveillé, le maroquinier a fait nettement mieux que prévu avec une progression de ses ventes de 4,6% à taux de change constants, alors que les analystes attendaient en moyenne une baisse de 2,5%.

Cette performance s'explique par une forte progression des ventes en Europe et au Japon, grâce aux flux touristiques chinois, et par des ventes positives en Chine continentale, grâce à d'importants rabais réalisées sur les anciennes collections, a expliqué Jean-Marc Duplaix, directeur financier de Kering, lors d'une conférence téléphonique.

Le résultat opérationnel courant du groupe a reculé de 5,4% à 773,2 millions d'euros, proche des estimations des analystes, sur un chiffre d'affaires de 5,51 milliards, contre 5,24 milliards attendus par le consensus ThomsonReuters I/B/E/S.

La marge a reculé à 14%, contre 17,4% un an plus tôt, plombée par des mécanismes défavorables de couverture de changes et le recul des résultats de l'équipementier Puma pour cause de changes et d'investissements élevés.

(Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)