L'Oréal ralentit fortement la cadence au T3

lundi 3 novembre 2014 18h15
 

PARIS, 3 novembre (Reuters) - L'Oréal a fortement ralenti la cadence au troisième trimestre, plombé par une baisse des ventes de sa division de produits grand public en Europe de l'Ouest.

Le numéro un mondial des cosmétiques a vu sa croissance organique tomber à 2,3%, un chiffre nettement inférieur aux 3,6% attendus par les analystes.

Le groupe avait vu ses ventes légèrement rebondir au deuxième trimestre (+4,1%, après +3,5% au premier).

Les ventes de la division grand public (L'Oréal Paris, Garnier, Maybelline) sont passées dans le rouge (-0,4%), plombées par le marasme européen et de mauvaises conditions météo.

Les produits de luxe (Lancôme, Saint Laurent ou Armani) ont nettement ralenti (+4,9% après +7,5%), tandis que la cosmétique dite "active" vendue en parapharmacie et en pharmacie (La Roche Posay, Vichy) a encore brillé, signant une croissance de 11,3% (après +7,4%).

Jean-Paul Agon, PDG de L'Oréal, dans un communiqué, dit anticiper une accélération de la croissance au quatrième trimestre et, pour 2014, une surperformance "sans doute légère" par rapport au marché mondial des cosmétiques.

Début septembre, le groupe avait révisé en baisse sa prévision de croissance du marché, tablant sur une progression comprise entre 3% et 3,5% au lieu des 3,5%-4,0% attendus précédemment, pour cause de ralentissement des marchés de grande consommation aux Etats-Unis, en Europe de l'Ouest et en Chine.

Le groupe dit également attendre une amélioration de sa rentabilité en 2014 et une hausse du bénéfice net par action liée notamment à l'impact relutif de sa transaction avec Nestlé .

* Le communiqué :

bit.ly/1Edl6hB (Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)