Areva discute avec le Kazakhstan, toute conclusion prématurée-Bercy

vendredi 7 octobre 2016 10h46
 

PARIS, 7 octobre (Reuters) - Le ministère français de l'Industrie déclare vendredi qu'Areva discute avec le Kazakhstan comme avec d'autres investisseurs potentiels et ajoute qu'il est prématuré d'en tirer la moindre conclusion sur la future répartition du capital du spécialiste du nucléaire.

"Je confirme qu'Areva discute avec les Kazakhs, comme il discute avec tous les investisseurs qui lui font part de marques d4intérêt", a déclaré à Reuters une porte-parole du ministère.

"A ce stade, ce ne sont que des discussions. Plus que prématuré de conclure quoi que ce soit. Toutes les offres seront regardées", a-t-elle ajouté.

BFM Business a rapporté vendredi matin que le Kazakhstan, via sa compagnie nationale Kazatomprom, premier producteur mondial d'uranium, cherche à entrer au capital d'Areva et qu'une délégation a rencontré jeudi après-midi à Paris des représentants du groupe et de l'État français. (Dominique Rodriguez, édité par Gilles Guillaume)