Sanofi lance un ultimatum à Medivation avant de révoquer son CA

mercredi 1 juin 2016 20h52
 

PARIS, 1er juin (Reuters) - Sanofi a annoncé mercredi avoir demandé à l'américain Medivation de fixer une date au-delà de laquelle il pourra révoquer son conseil d'administration.

Le groupe pharmaceutique français, qui a lancé une OPA hostile de 9,3 milliards de dollars (8,3 milliards d'euros) sur le spécialiste américain du traitement du cancer, précise dans un communiqué qu'il a donné à Medivation jusqu'au 22 juin pour fixer une "date d'enregistrement".

"A compter de la date d'enregistrement, le conseil d'administration de Medivation peut être révoqué et remplacé à tout moment par les actionnaires ayant remis leur consentement et représentant la majorité du capital", précise le laboratoire tricolore.

Sanofi a lancé il y a une semaine le processus de révocation du conseil d'administration de Medivation en s'appuyant sur la législation de l'Etat du Delaware, où est immatriculé Medivation, qui permet à une majorité de 50,1% des actionnaires de remplacer un membre du conseil ou la totalité sans convoquer d'assemblée générale.

En réaction, Medivation avait demandé à ses actionnaires de rejeter la démarche de Sanofi qu'il considère comme "une tactique pour faciliter" son OPA.

Dans une lettre adressée le 25 mai aux membres du conseil d'administration de Medivation, Sanofi écrivait qu'il pourrait relever son offre sur la société américaine si celle-ci se décidait à entamer des discussions et lui permettait d'accéder à des informations.

Pfizer et Amgen auraient déjà signé des accords de confidentialité avec Medivation leur donnant les moyens, contrairement à Sanofi, d'obtenir des informations sur la société, selon des sources. (Cyril Altmeyer et Noëlle Mennella, édité par Bertrand Boucey)