Bouygues-La nouvelle génération en passe d'entrer au conseil

mercredi 2 mars 2016 10h56
 

PARIS, 2 mars (Reuters) - Le PDG de Bouygues Martin Bouygues propose de nommer son fils Edward et son neveu Cyril au conseil d'administration du groupe, une promotion de la nouvelle génération Bouygues qui s'inscrit dans la préparation de sa succession à l'horizon 2018.

Ces propositions figurent dans le rapport du conseil d'administration sur les résolutions soumises à l'assemblée générale du 21 avril, diffusé mercredi sur le site internet du groupe de construction, de télécoms et de médias.

Le mandat d'administrateur de Martin Bouygues, qui fêtera ses 64 ans en mai, s'achève en 2018.

Le dirigeant est actuellement engagé dans d'intenses négociations avec Orange en vue de la vente de sa filiale télécoms en contrepartie d'une participation importante au capital de l'opérateur historique.

Aux commandes du groupe depuis 1989, il prépare dans le même temps son passage de relais à la tête de l'entreprise fondée en 1952 par son père Francis Bouygues.

Agé de 32 ans, Edward Bouygues, l'un des trois enfants de Martin Bouygues, travaille actuellement au marketing de Bouygues Telecom après avoir précédemment occupé des fonctions dans la partie construction.

Cyril Bouygues, 30 ans, est l'unique enfant d'Olivier Bouygues, frère de Martin, et directeur général délégué de la société.

Les deux représentants de la troisième génération Bouygues sont toutefois considérés comme trop jeunes pour succéder à court terme à Martin Bouygues, rapporte une source au fait du dossier.

Martin Bouygues, qui avait pris les rênes de la société à 37 ans, pourrait dans un premier temps passer le relais à un haut cadre du groupe, tout en conservant un rôle de représentation de l'entreprise dans le cadre d'une possible dissociation des fonctions de président et de directeur général, a précisé la source.

Philippe Marien, directeur financier de Bouygues, aux avant-postes des négociations en cours avec Orange, et Olivier Roussat, PDG de Bouygues Telecom, font figure de successeurs crédibles, selon cette même source, confirmant des informations du Journal du Dimanche. (Gwénaelle Barzic et Dominique Rodriguez, édité par Marc Joanny)