Profits en berne chez BPCE et Natixis, Pérol réfléchit à un plan

mardi 10 mai 2016 07h03
 

PARIS, 10 mai (Reuters) - Le groupe mutualiste BPCE et sa filiale de banque d'affaires Natixis ont annoncé mardi une chute de leurs profits au cours d'un premier trimestre marqué par la volatilité des marchés financiers et des taux d'intérêts historiquement bas.

"La persistance probable des taux bas pendant une période longue conduit le groupe à lancer une réflexion approfondie sur un nouveau programme de transformation et d'excellence opérationnelle", a déclaré dans un communiqué le président du directoire du groupe François Pérol.

BPCE, qui regroupe notamment les réseaux des Caisses d'épargne et des Banques populaires, a vu son produit net bancaire reculer de 4% à 5,787 milliards alors que son résultat net est en retrait de 10,5% à 578 millions d'euros.

Natixis, dont le résultat net a baissé de 30% à 200 millions d'euros a déjà lancé une vaste redistribution des postes clés à plusieurs niveaux de sa direction et compte poursuivre sa réorganisation au niveau opérationnel.

Laurent Mignon, le directeur général de Natixis, évoque pour la filiale "une réflexion approfondie sur la transformation de nos process dans chacun de nos métiers".

La bourrasque financière du début de l'année a pesé sur de nombreux établissements bancaires, surtout ceux spécialisés sur les activités de marchés, et donné lieux à de multiples annonces de lourdes restructurations en Europe.

BNP Paribas et Société générale ont pour l'heure tiré leur épingle du jeu avec des profits en hausse, notamment grâce à leur banque de détail.

Ces établissement, néanmoins, poursuivent ou accélèrent des plans d'économies pour faire face à un contexte réglementaire et économique attendu difficile pour les prochaines années. (Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)