Alcatel-Lucent optimiste sur le rachat par Nokia

jeudi 30 juillet 2015 08h14
 

PARIS, 30 juillet (Reuters) - Alcatel-Lucent a annoncé jeudi une réorganisation de sa direction dans la perspective du rapprochement avec le groupe finlandais Nokia, à l'occasion de la publication de résultats légèrement moins bons que prévu.

Le groupe s'est déclaré optimisme sur le processus de fusion, qui pourrait intervenir avant la date prévue de mi-2016.

Le directeur général du groupe d'équipement télécom, Michel Combes, quittera comme prévu ses fonctions le 1er septembre. Philippe Camus, actuel président du conseil d'administration, est nommé PDG par intérim, avec pour objectif de préparer le rachat du groupe par son concurrent Nokia, pour un montant de 15,6 milliards d'euros.

Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre est en baisse de 9% à changes constants à 3,45 milliards d'euros et le groupe publie une perte nette de 54 millions d'euros.

Une politique de maîtrise des coûts permet au groupe d'améliorer sa marge brute à 34,8% contre 32,6% au T2 2014, et sa marge opérationnelle à 5,1% contre 4,1%.

Les analystes attendaient un chiffre d'affaires de 3,47 milliards d'euros et un bénéfice net de 52,4 millions d'euros au deuxième trimestre, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Pour la première fois depuis la fusion d'Alcatel et de Lucent en 2006, le groupe enregistre un Free Cash Flow positif au deuxième trimestre (65 millions d'euros).

Annoncé à la mi-avril, le rachat d'Alcatel-Lucent par Nokia vise à renforcer la position du groupe, pour qu'il puisse faire face au numéro un mondial du secteur, le groupe suédois Ericsson, et au champion chinois du low-cost, Huawei. (Joseph Sotinel et Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot)