Ingenico-Croissance à 2 chiffres mais marge en repli en 2015

mercredi 18 février 2015 17h41
 

PARIS, 18 février (Reuters) - Ingenico a annoncé mercredi viser une croissance organique d'environ 10% de son chiffre d'affaires en 2015, porté par son développement dans les paiements électroniques et la bonne tenue de son activité phare, les terminaux.

Le spécialiste des services de paiement s'attend toutefois à une baisse de sa marge brute d'exploitation (Ebitda) aux environs de 21% en 2015 contre 23,4% en 2014 sous l'effet de la pression concurrentielle sur la marge des terminaux, qui représentent plus des deux tiers de son chiffre d'affaires.

GlobalCollect, acquise en 2014 pour une valeur d'entreprise de 820 millions d'euros afin de permettre à Ingenico de se développer dans le paiement en ligne, aura également un effet dilutif, car la société affiche une marge d'environ 17-18%, a précisé le PDG d'Ingenico Philipe Lazare à des journalistes.

Ingenico a engrangé en 2014 une croissance organique de 19% de son chiffre d'affaires, à 1,607 milliard d'euros, au-dessus du consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui s'établissait à 1,554 milliard.

Pour cette année, Ingenico prévoit une croissance à un chiffre dans les terminaux et à deux chiffres dans les services de paiement.

Ingenico revendique 37% des 60 millions de terminaux de paiement installés dans le monde, une activité qui devrait poursuivre sa croissance en volume malgré des pressions sur les prix.

Le groupe profite en particulier de l'adoption par l'Amérique du Nord des normes de sécurisation de paiement avec l'émission de cartes à puce et des terminaux liés.

Le marché chinois, déjà quasiment le premier du monde avec 10-12 millions de terminaux installés, devrait tripler dans les trois à cinq ans à venir, a précisé Philippe Lazare.

Ingenico a pour principaux concurrents l'américain Verifone dans les terminaux et le britannique Worldpay, l'allemande Wirecard et le français Worldline , scindé d'Atos, dans les services de paiement.   Suite...