EDF-Le bénéfice net chute de 68%, baisse du dividende

mardi 16 février 2016 07h32
 

PARIS, 15 février (Reuters) - EDF a publié mardi un résultat net part du groupe en forte baisse au titre de 2015, pénalisé par des dépréciations d'actifs, et a annoncé une baisse de son dividende.

L'électricien public, dont l'Etat français détient 84,9% du capital, a toutefois redit son ambition de générer un flux de trésorerie (cash flow) positif en 2018 après dividendes (hors projet du compteur "intelligent" Linky).

Pour 2016, le groupe vise un Ebitda compris entre 16,3 et 16,8 milliards d'euros, un ratio d'endettement financier net sur Ebitda entre 2 et 2,5 fois et un taux de distribution du résultat net courant compris entre 55% et 65%.

EDF a enregistré au titre de 2015 un résultat net part du groupe de 1.187 millions d'euros (-67,9%), un résultat net courant de 4.822 millions (-0,6%), un Ebitda de 17.601 millions (+3,9% en organique et hors rattrapage tarifaire) et un chiffre d'affaires de 75.006 millions (+2,2% en variation brute, -1,8% en organique).

Le groupe propose un dividende de 1,10 euro par action, contre 1,25 euro au titre de 2014, avec une option de paiement en actions nouvelles que l'Etat s'est engagé à choisir, ce qui évitera à EDF une sortie de cash de 1,8 milliard d'euros.

Selon un consensus réalisé par Reuters (médiane), les analystes attendaient un résultat net part du groupe de 1.355 millions d'euros, un résultat net courant de 4.291 millions, un Ebitda de 17.411 millions et un dividende de 1,25 euro.

Le PDG, Jean-Bernard Lévy, a dit lors d'une conférence téléphonique que la décision finale d'investissement dans le projet d'EPR britannique d'Hinkley Point approchait mais qu'il restait des points à régler avec les partenaires chinois et qu'EDF devait étudier son "équation" financière pour tenir compte de la baisse des prix de marché. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)