EDF-2014 en nette hausse, objectif de cash-flow 2018 confirmé

jeudi 12 février 2015 07h20
 

PARIS, 12 février (Reuters) - EDF a publié jeudi des résultats en hausse au titre de 2014, grâce notamment à la performance de son parc nucléaire et à des hausses de tarifs en France, et a confirmé son ambition de générer un flux de trésorerie (cash-flow) positif en 2018 après dividendes (hors projet Linky).

L'électricien public, dont l'Etat français détient 84,5% du capital, a en outre annoncé dans un communiqué qu'il visait pour 2015 un résultat brut d'exploitation (Ebitda) en croissance organique de 0 à 3%.

Afin d'atteindre son objectif de cash-flow pour 2018, le groupe a précisé qu'il renforcerait ses efforts engagés en matière de maîtrise des dépenses opérationnelles et a confirmé que ses investissements nets connaîtraient un pic en 2015, à un niveau toutefois ramené à 13 milliards d'euros, contre 14 milliards prévus auparavant (et 12 milliards en 2014).

EDF a enregistré au titre de 2014 un résultat net part du groupe de 3.701 millions d'euros (+5,2%), un résultat net courant de 4.852 millions (+17,9%), un Ebitda de 17.279 millions (+7,3% dont +6,5% en organique) et un chiffre d'affaires de 72.874 millions (+1,3% en variation brute, -1,4% en organique).

Le groupe propose de maintenir son dividende à 1,25 euro par action.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un résultat net part du groupe de 4.255 millions d'euros, un Ebitda de 17.015 millions et un chiffre d'affaires de 73.115 millions.

* Le communiqué :

bit.ly/1zYBDnZ

(Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez)