Cyrus Vance dénonce les mensonges de Nafissatou Diallo

mardi 23 août 2011 03h23
 

par Joseph Ax et Basil Katz

NEW YORK, 22 août (Reuters) - Le procureur Cyrus Vance a demandé lundi l'abandon des poursuites pour tentative de viol contre Dominique Strauss-Kahn car le témoignage de Nafissatou Diallo, qu'il jugeait très crédible dans un premier temps, lui est ensuite apparu comme truffé de mensonges.

Le procureur de Manhattan développe cette thèse dans sa demande transmise au juge Michael Obus, qui devrait se prononcer ce mardi.

"De manière constante et parfois inexplicable, la plaignante n'a pas été sincère aussi bien au sujet de points importants que de détails", écrivent le procureur et son équipe dans ce document de 25 pages.

"Au cours de nos interrogatoires répétés avec elle, l'entière vérité au sujet de l'incident faisant l'objet de l'enquête et au sujet de son passé n'a, pour cette raison, pas pu être établie", ajoutent-ils.

Les procureurs en concluent que, comme ils ne peuvent pas croire au-delà du doute raisonnable que la femme de chambre du Sofitel de New York dit la vérité, "nous ne pouvons pas le demander à un jury".

Dans ce document, il est écrit que le rapport sexuel à l'origine de l'affaire n'a probablement pas duré plus de neuf minutes.

Dans les heures qui ont suivi l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn, une équipe d'experts scientifiques et des représentants du parquet ont établi qu'un rapport sexuel avait bien eu lieu et qu'il avait été très bref, ce qui les a conduits à penser qu'il n'était pas consenti.

Sur la foi du témoignage de Nafissatou Diallo et en l'absence d'éléments manifestes susceptibles de remettre en cause sa crédibilité, le parquet a présenté l'affaire à un grand jury pour procéder à une inculpation formelle de l'ancien directeur général du Fonds monétaire international.   Suite...