L'ASN demande l'arrêt de 5 réacteurs EDF pour vérification

mardi 18 octobre 2016 16h57
 

PARIS, 18 octobre (Reuters) - L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a confirmé mardi avoir demandé à EDF de procéder d'ici trois mois à l'arrêt de cinq réacteurs nucléaires supplémentaires afin de procéder à des contrôles sur leurs générateurs de vapeur.

Dans un communiqué diffusé sur son site internet, l'ASN précise que les réacteurs concernées sont situés à Civaux (réacteur 1), Fessenheim (réacteur 1), Gravelines (réacteur 4), Tricastin (réacteurs 2 et 4).

Une source avait précisé auparavant à Reuters qu'EDF devait vérifier la teneur en carbone de certaines zones des cuves des réacteurs concernés, comme le groupe l'a déjà fait pour treize autres réacteurs.

L'ASN parle de son coté de 12 réacteurs concernés avant les cinq supplémentaires sur lesquelles elles exigent également des contrôles.

Les analyses demandées par l'autorité concernent des fonds de générateurs de vapeur pouvant présenter une zone de concentration importante en carbone risquant de conduire à des propriétés mécaniques plus faibles qu'attendues, une anomalie similaire à celle de la cuve de l'EPR de Flamanville (Manche).

Le communiqué de l'ASN :

bit.ly/2eqXVtC (Jean-Michel Bélot, édité par Matthieu Protard)