18 octobre 2016 / 12:52 / dans un an

LEAD 1-J&J dépasse le consensus, fortes ventes de médicaments

(Actualisé avec des détails, cours d‘avant-Bourse)

18 octobre (Reuters) - Johnson & Johnson a annoncé mardi un bénéfice et un chiffre d‘affaires un peu supérieurs au consensus au troisième trimestre, portés par les ventes de ses médicaments sous ordonnance.

Les ventes de médicaments du leader mondial des produits d‘hygiène et de santé ont bondi de 9,2% à 8,40 milliards de dollars, grâce à la demande qui s‘est portée sur l‘Imbruvica et le Darzalex, des traitements du cancer, et sur l‘anticoagulant Xarelto.

Dans un communiqué, le directeur général de Johnson & Johnson, Alex Gorsky, s‘est dit de plus en plus confiant quant à la capacité du groupe de sortir dix nouveaux produits pharmaceutiques entre 2015 et 2019. Chacun de ces médicaments pourrait générer potentiellement un chiffre d‘affaires de plus d‘un milliard de dollars.

A Wall Street, l‘action Johnson & Johnson perdait toutefois 0,39% à 118,49 dollars en avant-Bourse. Elle a gagné 15% environ depuis le début de l‘année, alors que l‘indice sectoriel S&P-500 de la santé a perdu 3,7% dans le même temps.

Le bénéfice net est ressorti à 4,27 milliards de dollars (3,88 milliards d‘euros), soit 1,53 dollar par action, contre 3,36 milliards (1,20 dollar) un an auparavant.

Hors exceptionnels, le bénéfice par action (BPA) s‘est établi à 1,68 dollar.

Le chiffre d‘affaires a progressé à 17,82 milliards de dollars contre 17,10 milliards.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un BPA de 1,66 dollar et un C.A. de 17,74 milliards de dollars.

Les ventes du Remicade, un traitement de l‘arthrite rhumatoïde qui est le produit vedette de J&J, ont augmenté de 10,5% à 1,78 milliard de dollars.

Le groupe pharmaceutique Pfizer a annoncé lundi qu‘il comptait commercialiser fin novembre un biosimilaire du Remicade à un prix inférieur de 15% au prix de gros actuel.

Ce biosimilaire, baptisé Inflectra, est déjà disponible en Europe et d‘autres pays.

Les prévisions de J&J pour 2016 reposaient sur l‘hypothèse que le Remicade ne serait pas exposé à la concurrence d‘un biosimilaire dès cette année aux Etats-Unis.

Néanmoins, le groupe de santé a relevé la partie basse de sa prévision de BPA 2016 de 6,63 à 6,68 dollars, tout en confirmant la partie haute à 6,73 dollars, et a confirmé sa prévision de C.A. annuel. (Natalie Grover, Véronique Tison et Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below