Thaïlande-Maintien des élections après le décès de Bhumibol-presse

lundi 17 octobre 2016 11h03
 

BANGKOK, 17 octobre (Reuters) - Le décès du roi Bhumibol Adulyadej n'affectera pas la tenue des élections générales prévues en 2017 en Thaïlande, indique la presse locale lundi, écartant les rumeurs sur le report du scrutin par le gouvernement militaire alors que le pays entame une année de deuil.

Des milliers de personnes venues de toute la Thaïlande continuent de se presser au palais royal de Bangkok pour rendre hommage au souverain décédé jeudi à l'âge de 88 ans après un règne de sept décennies qui en a fait une figure extrêmement populaire.

La disparition du souverain a suscité des inquiétudes sur la volonté de la junte au pouvoir de reporter les élections qui doivent préparer le retour d'un gouvernement civil.

"Le gouvernement a réaffirmé son engagement à suivre la feuille de route en vue d'élections générales prévues l'année prochaine", écrit le Bangkok Post.

Interrogé sur ce sujet, un porte-parole du gouvernement a refusé de répondre. "L'heure n'est pas à discuter de politique", a déclaré Weerachon Sukondhapatipak.

Depuis le décès de Bhumibol, le pouvoir militaire s'est voulu rassurant sur la question de sa succession, affirmant que l'économie et l'autorité de l'Etat ne seraient pas affectées par cet événement.

Monarque d'une longévité sans égale, Bhumibol a consacré son règne à la défense des campagnes déshéritées, soutenant des projets de développement agricole. Il incarnait une forme de continuité dans un pays coutumier des crises politiques. (Pracha Hariraksapitak et Patpicha Tanakasempipat; Pierre Sérisier pour le service français)