LEAD 1-GB-Jugement favorable à Goldman Sachs face au fonds libyen LIA

vendredi 14 octobre 2016 17h28
 

(Actualisé avec extrait du jugement, réaction de Goldman Sachs)

LONDRES, 14 octobre (Reuters) - Un tribunal britannique a rendu vendredi une décision favorable à Goldman Sachs face au fonds souverain libyen, qui lui réclamait 1,2 milliard de dollars (1,09 milliard d'euros) dans un dossier portant sur des transactions financières litigieuses, a annoncé un porte-parole de la banque américaine.

Le fonds Libyan Investment Authority (LIA) espérait récupérer les sommes investies par l'intermédiaire de Goldman Sachs dans neuf opérations sur les marchés de produits dérivés financiers, des positions dont valeur avait été pratiquement réduite à zéro par la crise financière de 2008.

Au cours des sept semaines d'audience, la banque avait argué du fait que ces pertes étaient dues à "une dépression financière imprévue" et non à des erreurs de sa part, alors que le fonds l'avait accusé d'avoir abusé de sa position de conseil.

Dans son jugement de 120 pages, que s'est procuré Reuters, la juge Vivien Ross estime que "le LIA a grandement exagéré la naïveté et la candeur de son personnel senior et junior sur la nature de leurs relations avec Goldman Sachs".

Le LIA s'est déclaré vendredi "naturellement déçu" par la décision judiciaire, ajoutant qu'il allait prendre le temps d'étudier le jugement et d'envisager toutes les options possibles.

Une source proche du dossier a toutefois déclaré: "Je serais très surpris s'il n'y avait pas d'appel."

De son côté, Goldman Sachs a exprimé sa satisfaction face à "un jugement intégralement en notre faveur".

Le LIA a par ailleurs engagé des poursuites contre la Société générale, à laquelle il réclame 2,1 milliards de dollars en lien avec des opérations réalisées entre 2007 et 2009. Le procès devrait s'ouvrir en avril prochain.

(Claire Milhench; Marc Angrand pour le service français)