Syngenta, ChemChina prêts à faire des concessions à l'UE-source

vendredi 14 octobre 2016 16h54
 

FLORENCE, Italie, 14 octobre (Reuters) - Le groupe chimique public chinois ChemChina et le producteur suisse de pesticides et semences Syngenta sont disposés à proposer des concessions aux autorités de la concurrence de l'Union européenne afin d'obtenir leur aval à leur fusion, un projet de près de 40 milliards d'euros, a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.

Les deux sociétés doivent rencontrer lundi des responsables de la Commission européenne à la demande de celle-ci, signe qu'elle nourrit certaines inquiétudes sur les conséquences du projet - le plus important investissement chinois jamais engagé à l'étranger - pour les consommateurs et les entreprises concernées en Europe.

ChemChina et Syngenta espèrent apaiser ces inquiétudes et sont prêts à proposer certaines concessions s'ils ne parviennent pas à convaincre les autorités européennes pendant la période initiale d'examen du projet, a dit la personne proche du dossier, sans plus de précision.

Ricardo Cardoso, porte-parole de la Commission, s'est refusé à tout commentaire.

Une offre de concessions prolongerait de dix jours la période d'examen du projet, censée pour l'instant s'achever le 28 octobre.

La CE peut réclamer de nouvelles concessions si elle estime que les propositions des entreprises sont insuffisantes; elle peut aussi décider d'ouvrir une enquête approfondie susceptible de durer cinq mois.

(Foo Yun Chee; Marc Angrand pour le service français)