October 14, 2016 / 11:04 AM / 9 months ago

LEAD 2-OPE sur SFR- Altice engage la riposte face à l'AMF

4 MINUTES DE LECTURE

* Altice rachète hors marché 5,21% de sa filiale SFR

* Une opération qui contourne le veto de l'AMF à son OPE

* L'AMF informé par Altice de son intention de faire un recours

* Les actions SFR et Altice en forte hausse (Actualisé avec déclaration de l'AMF et no comment d'Altice)

par Gwénaëlle Barzic

PARIS, 14 octobre (Reuters) - Bloqué par l'AMF dans son projet de rachat des minoritaires de SFR, Altice a contourné l'obstacle en rachetant des titres hors marché tout en s'apprêtant à contester devant la justice la décision choc du gendarme de la Bourse.

L'empire des télécoms et des médias de Patrick Drahi a annoncé vendredi le rachat de 5,21% supplémentaires de sa filiale dans le cadre d'une transaction hors marché, montant à 82,94% du capital et 82,93% des droits de vote de SFR.

Altice a précisé qu'il livrerait aux vendeurs 36.916.488 de ses actions A sur la base d'une parité d'échange de 8 actions ordinaires Altice pour 5 actions SFR, soit la même parité que celle proposée dans son projet d'offre publique d'échange (OPE) sur le solde du capital de sa filiale.

L'Autorité des marchés financiers a retoqué le projet le 5 octobre, une décision rare qu'il a justifié par le manque de précision d'Altice sur les rémunérations qui seraient versées par la filiale à sa maison mère.

Le gendarme de la Bourse, qui s'est refusé vendredi à tout commentaire sur la transaction conclue par Altice, a indiqué avoir été informé par la société de sa décision de faire appel.

La Cour D'appel en Arbitre

"Nous venons d'être informés par Altice de son intention de déposer un recours contre notre décision de non-conformité", a indiqué par courrier une porte-parole, sollicitée par Reuters.

"En conséquence, nous ne faisons aucun commentaire et nous réservons nos observations pour la cour d'appel de Paris", a-t-elle ajouté.

Altice s'est refusé à tout commentaire.

Dans la foulée du veto de l'AMF, le directeur général d'Altice Michel Combes avait fait part de sa totale incompréhension, ajoutant se réserver la possibilité d'engager un recours.

En Bourse, l'action SFR, qui avait dégringolé après le blocage du projet d'OPA, grimpait de 4,82% à 23,91 euros en milieu d'après-midi tandis qu'Altice progressait de 4,92% à 16,74 euros.

"Cela acte une véritable volonté d'Altice de racheter les actionnaires minoritaires de SFR. Cela pourrait relancer les spéculations sur le fait qu'Altice offre des primes importantes pour racheter des actions SFR dans le cadre de transactions hors marché", explique Thomas Coudry, analyste à Bryan Garnier.

Si Altice a conservé la même parité d'échange, la dernière opération fait ressortir une prime supérieure de 12% par rapport au cours de clôture de SFR jeudi soir, souligne l'analyste.

Plusieurs actionnaires de SFR, dont des fonds spéculatifs, s'étaient plaints des conditions financières de l'OPE prévue par Altice, pointant en particulier une parité d'échange qu'ils considèrent comme peu généreuse pour les actionnaires de SFR.

Les minoritaires mécontents pourraient cependant se retrouver confrontés à un casse-tête alors que la liquidité sur le titre pourrait se tarir si le groupe de télécoms parvenait à grignoter encore des titres de l'opérateur.

Le communiqué d'Altice :

bit.ly/2eetW8k (Avec Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below