Riyad et SoftBank annoncent un fonds technologique de $100 mds

vendredi 14 octobre 2016 05h24
 

DUBAI/TOKYO, 14 octobre (Reuters) - L'Arabie Saoudite et le japonais SoftBank Group ont annoncé leur volonté de créer un fonds d'investissement dans les technologies qui pourrait peser jusqu'à 100 milliards de dollars, et devenir l'un des plus importants fonds de capital-investissement au monde.

Le projet fait partie d'une série d'initiatives de Riyad pour diversifier son économie affectée par les bas cours du pétrole.

De son côté, le fondateur et président de la holding des télécommunications japonaise, Masayoshi Son, cherche à développer son groupe valorisé à 68 milliards de dollars dans de nouveaux secteurs.

Le fonds d'investissement public (PIF), premier fonds souverain d'Arabie saoudite, est susceptible d'être le principal investisseur, avec potentiellement 45 milliards de dollars injectés d'ici les cinq prochaines années, tandis que SoftBank prévoit d'investir au moins 25 milliards de dollars (22,6 milliards d'euros), a annoncé le groupe dans un communiqué.

Plusieurs autres investisseurs encore inconnus pourraient porter le montant total du fonds à 100 milliards.

"Avec la création du Fonds SoftBank Vision, nous serons en mesure d'intensifier les investissement dans les entreprises technologiques du monde entier. Pendant la prochaine décennie, le Fonds SoftBank Vision sera le plus grand investisseur du secteur des technologies", a déclaré le président de SoftBank.

Le fonds sera géré en Grande-Bretagne par une filiale de SoftBank. (Andrew Torchia et Thomas Wilson; Julie Carriat pour le service français)