REPORTAGE-Les start-ups françaises incitées à passer par la Silicon Valley

jeudi 13 octobre 2016 18h00
 

* Des offres sur-mesure pour les jeunes pousses françaises

* Des programmes d'acculturation plus que d'accélération

* Les coûts poussent à garder un pied en France

par Julie Carriat

SAN FRANCISCO, 13 octobre (Reuters) - Pour les entrepreneurs français qui veulent développer leur start-up, la Silicon Valley est un point de passage plus que jamais obligé et des initiatives dédiées leur promettent une implantation réussie sur le marché américain et mondial de l'innovation.

Les géants du secteur, Y Combinator ou 500 Startups, totalisent plusieurs milliers de start-ups venues du monde entier et accompagnées depuis quelques années aux Etats-Unis.

Mais les portes de ces accélérateurs, qui ne sont franchies chaque année que par une poignée d'entreprises de l'Hexagone, ne s'ouvrent qu'aux candidats déjà rompus aux codes de la Silicon Valley.

Des initiatives plus ciblées proposent désormais du sur-mesure aux start-ups françaises et promettent de leur éviter des écueils fréquents dans leur implantation: inadaptation au marché américain, stratégie de commercialisation inappropriée ou mauvaise compréhension de l'environnement juridique.

A l'exemple de Critéo, entreprise française championne du ciblage publicitaire entrée au Nasdaq en 2013, ces start-ups espèrent faire de leur passage dans la région une étape clé de leur internationalisation.   Suite...