Areva examine 6.000 dossiers liés aux anomalies de documentation

jeudi 13 octobre 2016 17h28
 

PARIS, 13 octobre (Reuters) - Areva examine 6.000 dossiers liés à la fabrication de composants utilisés dans des centrales nucléaires portant sur la période 1965-2013, dans le cadre de l'audit déclenché après la découverte d'anomalies dans des documentations, a-t-on déclaré jeudi à Reuters de source proche du dossier.

En mai, à la suite de la détection d'une anomalie sur la cuve de l'EPR de Flamanville (Manche), Areva avait indiqué à l'Autorité de sûreté nucléaire avoir relevé des irrégularités dans le contrôle de fabrication d'environ 400 pièces produites depuis 1965, dont une cinquantaine seraient en service sur le parc électronucléaire français.

Ces irrégularités, relevait l'ASN, consistaient en des incohérences, des modifications ou des omissions dans les dossiers de fabrication portant sur des paramètres de fabrication ou des résultats d'essais.

Selon la source, Areva a examiné les dossiers de 9.000 composants, dont 6.000 composants nucléaires, depuis 1965.

Depuis la découverte des irrégularités en question, Areva a décidé de revoir l'ensemble de la documentation portant sur ces composants nucléaires, ajoute-t-on de même source. Ce travail devrait prendre plusieurs mois.

Tous ces composants ont été produits par l'usine d'Areva au Creusot (Saône-et-Loire). (Geert de Clercq, Jean-Michel Bélot pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)