LEAD 1-Unilever-Le CA bat le consensus mais le conflit avec Tesco pèse

jeudi 13 octobre 2016 10h14
 

(Actualisé avec précisions, cours de Bourse)

LONDRES, 13 octobre (Reuters) - Unilever a annoncé jeudi un ralentissement moins marqué qu'attendu de la croissance de ses ventes au troisième trimestre grâce aux hausses de prix mises en oeuvre ces derniers mois.

Ces hausses de prix, que le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation tente d'imposer à plusieurs distributeurs, ont conduit Tesco a retirer de son site de vente en ligne plusieurs produits de marques détenues par Unilever.

Ce conflit pourrait expliquer pourquoi le titre Unilever perdait plus de 2,2% à 3.641 pence en Bourse de Londres vers 08h10 GMT.

"C'est vraiment un problème quand un fournisseur veut imposer à tous des réductions de coûts et qu'il n'y pas de discussion, pas de négociation", a déclaré une personne partie prenante dans le conflit entre Unilever et les supermarchés.

Unilever, qui fabrique notamment la glace Ben & Jerry's et le savon Dove, tente de vendre certains de ses produits aux supermarchés autour de 10% plus cher pour compenser les effets de la dépréciation de la livre sterling depuis le vote des Britanniques pour une sortie de l'Union européenne le 23 juin, a appris Reuters auprès de deux personnes informées de cette situation.

Unilever a fait état d'une croissance organique de 3,2% de ses ventes sur juillet-septembre, alors que les analystes prévoyaient en moyenne une progression limitée à 2,9% selon le consensus établi par le groupe lui-même.

Sur les six premiers mois de l'année, la croissance organique des ventes avait atteint 4,7%.

En juillet, Unilever avait dit prévoir une croissance de 3% à 5% pour l'ensemble de l'année et une amélioration de ses marges de l'ordre de 0,3 à 0,4 point de pourcentage, contre +0,5 point au premier semestre.

Le groupe est confiant dans sa capacité à atteindre ces objectifs, a déclaré jeudi son directeur financier, Graeme Pitkethly.

(Martinne Geller; Marc Angrand et Patrick Vignal pour le service français)