Relever l'objectif d'inflation nuirait à la crédibilité la BCE-Mersch

mercredi 12 octobre 2016 23h50
 

FRANCFORT, 12 octobre (Reuters) - Une banque centrale risque de nuire à sa crédibilité si elle relève son objectif d'inflation pour provoquer une hausse des anticipations et donc des prix, une idée risquée qui n'a pas fait ses preuves, a déclaré mercredi Yves Mersch, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE).

"Je ne suis pas certain que cette idée soit entièrement convaincante", a dit Yves Mersch dans un discours à l'université de Harvard, selon une version écrite de son intervention publiée par la BCE.

"A une époque où l'inflation est basse partout et où les banques centrales mettent en oeuvre des politiques très accommodantes pour parvenir (à redresser l'inflation), on peut se demander si de tels signaux seraient vraiment crédibles."

La Banque du Japon a annoncé en septembre qu'elle espérait désormais dépasser son objectif déjà ambitieux d'une inflation à 2%, ce qui a été vu par beaucoup comme un relèvement de fait de son objectif d'inflation.

"Je vois un risque, en fait, qu'une modification de notre stratégie pour nous reposer sur des concepts confus et non-observables aboutisse uniquement à nuire à notre crédibilité", a dit Yves Mersch. (Balazs Koranyi; Bertrand Boucey pour le service français)