L'idée d'une hausse de taux avance au sein d'une Fed divisée-minutes

mercredi 12 octobre 2016 20h20
 

WASHINGTON, 12 octobre (Reuters) - Plusieurs responsables de la Réserve fédérale américaine pensent qu'une hausse des taux d'intérêt serait justifiée "relativement bientôt" si l'économie américaine continue de se renforcer, montre le compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed publié mercredi.

Ces "minutes" du Federal Open Market Committee (FOMC) des 20 et 21 septembre, qui s'est soldé par un statu quo sur les taux, illustrent l'ampleur des divisions au sein de la Fed sur le calendrier du resserrement monétaire aux Etats-Unis.

"Plusieurs membres ont jugé qu'il serait approprié de relever l'objectif de taux des Fed funds relativement bientôt si la situation économique évolue comme (...) prévu", est-il écrit dans ces minutes.

Dix-sept responsables ont participé à cette réunion, parmi lesquels 10 disposaient d'un droit de vote. Parmi ces derniers, comme au sein du groupe dans sa globalité, des divisions sont apparues au sujet du délai à attendre en matière de resserrement du marché du travail et de redressement de l'inflation avant de décider une nouvelle hausse de taux après celle de décembre 2015, la première en près de 10 ans.

"Il a été relevé qu'une argumentation raisonnable pouvait être présentée soit en faveur d'une hausse dès cette réunion, soit pour attendre des informations supplémentaires sur le marché du travail et l'inflation", est-il écrit.

Trois des 10 membres votants du FOMC se sont prononcés en faveur d'une hausse des taux immédiate.

Même si les responsables de la Fed sont en désaccord sur le point de savoir si le taux actuel d'inflation de 1,7% est suffisamment proche de leur objectif de 2%, de nombreux membres votants du FOMC ont remarqué qu'il y avait "peu de signes d'émergence de pressions inflationnistes". (Lindsay Dunsmuir et Jason Lange; Bertrand Boucey pour le service français)