France-Du mieux pour les finances publiques locales-Cour des comptes

mardi 11 octobre 2016 11h43
 

* La Cour des comptes salue les efforts engagés sur les dépenses

* Des facteurs favorables qui ne joueront plus en 2016

* Elle prône une action sur les effectifs et la durée du travail

PARIS, 11 octobre (Reuters) - Les collectivités locales françaises "semblent avoir engagé de réels efforts pour une meilleure maîtrise de leurs dépenses de fonctionnement, dont les premiers effets sont d'ores et déjà perceptibles".

Ce satisfecit global émane de la Cour des comptes qui, dans son rapport annuel sur les finances publiques locales pour 2015 publié mardi, les invite à persévérer pour préserver leur situation financière dans un contexte de poursuite de la baisse des concours de l'Etat.

Elle insiste notamment sur la gestion des ressources humaines, estimant que d'"importants progrès restent nécessaires" en matière d'évolution des effectifs, de respect de la durée réglementaire du travail et de gestion des carrières.

La loi de programmation des finances publiques de fin 2014 a fixé la baisse des concours de l'Etat à 10,75 milliards d'euros sur trois ans, un montant qui correspond à la contribution des collectivités à la réduction du déficit public de la France.

La Cour des comptes se félicite que pour faire face à cette baisse, d'un montant de 3,4 milliards, l'an passé, elles aient "choisi majoritairement non pas, comme on pouvait le craindre, de relever le taux des impôts locaux ou d'accroître leur recours à l'emprunt afin de maintenir la progression de leurs dépenses mais plutôt d'infléchir celles-ci".

Hors impact des mesures prises au niveau national, le rythme de progression des dépenses de personnel, qui représentent plus de la moitié du budget dans le cas des communes, a été divisé par trois. Et leur hausse a été compensée par la baisse des autres charges de fonctionnement, notamment les achats et les subventions versées.   Suite...