CORR-Singapour et Suisse sanctionnent des banques dans l'affaire 1MDB

mardi 11 octobre 2016 09h54
 

(Au §9 bien lire 653.000 et 848.000 pour la conversion en euros)

par Anshuman Daga et Saeed Azhar

SINGAPOUR/ZURICH, 11 octobre (Reuters) - Singapour a fermé mardi une filiale de la banque suisse Falcon Private Bank et imposé des amendes aux établissements DBS et UBS dans le cadre de son enquête sur des activités présumées de blanchiment d'argent liées au fonds souverain malaisien 1MDB.

L'Autorité monétaire de Singapour (MAS) précise dans un communiqué avoir ordonné à Falcon de cesser ses activités dans la ville-Etat en raison d'"une absence grave et persistante de compréhension" des contrôles en matière de blanchiment d'argent en vigueur à Singapour. Elle accuse aussi les dirigeants de la banque en Suisse et à Singapour de "conduite inappropriée".

En Suisse, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) a annoncé la confiscation "des gains obtenus illégalement (par Falcon) pour un montant de 2,5 millions de francs suisses" (2,3 millions d'euros). Elle a en outre interdit "à la banque pour une durée de trois ans de conclure de nouvelles relations d'affaires avec des personnes politiquement exposées venant de l'étranger" et elle a ouvert une procédure à l'encontre de deux anciens dirigeants de Falcon, qu'elle ne nomme pas.

"Falcon Private Bank a gravement enfreint les dispositions en matière de blanchiment d'argent en ne procédant pas à des clarifications suffisantes des relations commerciales et des transactions enregistrées en Suisse, à Singapour et à Hong Kong en lien avec le fonds souverain malaisien 1MDB", écrit la Finma dans un communiqué.

L'autorité suisse dit avoir constaté que, de 2012 à l'été 2015, "les fonds versés sur des comptes de Falcon en lien avec le groupe 1MDB ont atteint au total environ 3,8 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros-NDLR). La plupart du temps, les fonds sont restés peu de temps sur ces comptes."

ENQUÊTES DANS SIX PAYS   Suite...