Italie-Mort du propriétaire du distributeur Esselunga

samedi 1 octobre 2016 00h04
 

par Silvia Aloisi, Claudia Cristoferi et Elisa Anzolin

MILAN, 1er octobre (Reuters) - Le propriétaire d'Esselunga, numéro quatre des supermarchés en Italie, est décédé vendredi à l'âge de 90 ans, ce qui ne manquera pas de faire plonger le plus rentable des distributeurs du pays dans une période d'incertitudes.

Bernardo Caprotti avait passé sa vie à bâtir le groupe et à le protéger de ses rivaux. Ces derniers mois, il avait cependant entamé des négociations en vue de le vendre pour une somme pouvant aller jusqu'à six milliards d'euros.

Le milliardaire est tombé gravement malade juste après le début de ces discussions. Sa mort, annoncée dans un communiqué par Esselunga, laisse ces pourparlers en suspens sans que l'on puisse savoir à ce stade où elles en étaient.

Quelques jours avant sa mort, des sources proches des négociations avaient dit que le choix de Bernardo Caprotti de tenter de vendre Esselunga avait notamment été dicté par une brouille avec deux de ses enfants.

Les négociations avaient été entamées avec les fonds d'investissements CVC Capital Partners, Blackstone et BC Partners, ont dit les sources.

Esselunga s'est refusé à tout commentaire sur le processus de vente. Des porte-parole des trois fonds ont également refusé de réagir.

Peu avant la mort de son père, Giuseppe Caprotti, 55 ans, avait dit à Reuters qu'il s'était toujours opposé à une vente d'Esselunga, sans en dire davantage.

Giuseppe et sa soeur Violetta ont intenté une action en justice contre leur père, disant qu'il avait illégalement récupéré des titres d'une fondation en leur nom en 2011.   Suite...