MONDIAL-PSA-Les robots ne remplaceront pas les hommes dans les usines

vendredi 30 septembre 2016 16h35
 

PARIS, 30 septembre (Reuters) - PSA ne pense pas que les robots collaboratifs qu'il teste actuellement dans trois de ses usines finiront par prendre la place des humains, a déclaré vendredi le directeur industriel du constructeur aux journées presse du Mondial de l'auto.

Dans le cadre de son travail sur "l'usine du futur", PSA a déployé une dizaine de "cobots", ces petits robots chargés d'assister les ouvriers le long des chaînes de montage, sur deux sites d'assemblage à Rennes (Ille-et-Vilaine) et à Vigo en Espagne, et dans sa fonderie de Sept Fons (Allier).

"Est-ce que ces cobots vont détruire massivement des emplois, à un horizon moyen-long terme, je ne le vois pas", a dit Yann Vincent. "L'approche est vraiment de substituer sur des tâches pénibles, risquées en terme de qualité, des robots aux hommes. Mais nous ne sommes pas du tout dans l'idée qu'on pourrait se séparer de tous les hommes et mettre des cobots ou des robots à la place."

Les robots collaboratifs, dont le nombre devrait commencer à croître au cours des trois à quatre prochaines années, peuvent notamment soulager les ouvriers lorsqu'il s'agit de manier une charge lourde, de réaliser une opération de montage sensible ou pénible, comme les bras debout sous la voiture.

PSA teste actuellement la place de ces machines dans l'usine mais aussi leur compatibilité avec les ouvriers à côté de qui ils travailleront, afin de voir si leur présence ne suscite pas de craintes et n'inhibe pas l'humain qu'ils sont censés aider. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)