H&M-Bénéfice trimestriel en baisse et ventes atones en septembre

vendredi 30 septembre 2016 10h59
 

STOCKHOLM, 30 septembre (Reuters) - Hennes & Mauritz (H&M) a fait état vendredi d'une contraction plus forte que prévu de son bénéfice trimestriel, ajoutant que la croissance de ses ventes avait ralenti en septembre, à l'entame d'un nouveau trimestre de son exercice décalé, en raison d'un été particulièrement chaud.

Le bénéfice imposable du géant suédois de l'habillement sur les trois mois au 31 août a baissé de 10% à 6,3 milliards de couronnes (845 millions d'euros), alors que les analystes interrogés par Reuters anticipaient un recul de 8%.

Ce résultat trimestriel reflète des effets de change, des rabais sur les prix pour attirer une clientèle peu encline à faire des achats par temps chaud et des dépenses d'investissement à long terme plus élevées.

H&M est pénalisé par la vigueur du dollar, devise avec laquelle il règle ses fournisseurs en Asie alors qu'il effectue l'essentiel de ses ventes en euro. L'évolution des modes de consommation l'oblige en outre à de lourds investissements dans le commerce en ligne et au développement de nouveaux concepts.

Le groupe suédois a une nouvelle fois prédit vendredi un allègement de ses coûts d'approvisionnement, qui deviendront "quelque peu négatifs" durant le trimestre en cours, et un ralentissement de la croissance de ses investissements.

"(Nous avons) une vision positive de nos perspectives pour 2017 et au-delà, aussi bien en termes de chiffre d'affaires que de rentabilité", a dit le directeur général Karl-Johan Persson.

H&M a néanmoins annoncé qu'en septembre, premier mois du quatrième trimestre de son exercice décalé, ses ventes n'avaient probablement augmenté que de 1% hors effets de change, soit le rythme le plus faible en un an.

Il a aussi souligné que, en raison de la faible demande estivale, ses stocks étaient plus élevés que prévu à l'entame du mois de septembre, ce qui pourrait le contraindre à davantage de rabais durant le trimestre en cours.

Le titre cédait 2,41% à 243,10 couronnes à 08h24 GMT à la Bourse de Stockholm. (Anna Ringstrom; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)