BILAN-M&A-Le marché français à l'épreuve de la présidentielle de 2017

vendredi 30 septembre 2016 08h51
 

* Les rachats d'entreprises françaises par des étrangers en recul de 24%-étude

* 'Brexit', échéances électorales risquent de peser sur l'activité

* Des entreprises françaises plus offensives à l'international

* Rothschild, Goldman Sachs et Morgan Stanley en tête des banques conseil-étude

par Matthieu Protard

PARIS, 30 septembre (Reuters) - Les incertitudes entourant les conséquences du "Brexit" pour l'Europe et la perspective de l'élection présidentielle en France l'an prochain se conjuguent pour rendre le marché français des fusions et acquisitions (M&A) très incertain pour les mois qui viennent.

Si la campagne pour l'élection présidentielle ne devrait pas fondamentalement dissuader les entreprises et les investisseurs de s'engager dans des opérations d'acquisitions, les secteurs d'activités proches de la sphère publique et politique pourraient néanmoins connaître un ralentissement de leurs activités de M&A.

"Avec l'élection présidentielle à venir en France, il est difficile de faire des prévisions sur ce que sera le premier semestre 2017", fait remarquer Alexandre Courbon, responsable du M&A pour la France chez Société générale CIB. "Historiquement les années électorales ont rarement été propices à une forte activité M&A".

Le marché français connaît déjà un nette contraction des acquisitions d'entreprises de l'Hexagone par des groupes étrangers.   Suite...