LEAD 1-Monte Paschi dit envisager une conversion de dette en actions

lundi 26 septembre 2016 21h05
 

(Actualisé avec précisions et contexte)

MILAN, 26 septembre (Reuters) - Banca Monte dei Paschi di Siena, la troisième banque italienne, a annoncé lundi envisager une conversion volontaire de dette en actions, l'une des options à sa disposition pour renforcer ses fonds propres et écarter un risque de démantèlement.

Plusieurs sources ont déclaré le mois dernier à Reuters que Monte Paschi pourrait convertir en fonds propres la majeure partie de sa dette subordonnée afin de réduire le montant de l'augmentation de capital à laquelle elle doit procéder et de la rendre plus intéressante aux yeux des investisseurs.

La fragilité du groupe - la plus mal notée des 51 grandes banques de la zone euro supervisées directement par la Banque centrale européenne (BCE) selon les derniers tests de résistance menés par celle-ci - est devenue une menace pour la confiance dans l'ensemble du système financier italien.

Monte Paschi a annoncé en juillet son projet d'appel au marché, le troisième en trois ans, dont le montant pourrait atteindre cinq milliards d'euros.

Lundi, elle a précisé qu'un nouveau plan stratégique serait approuvé le 24 octobre et qu'une assemblée générale des actionnaires aurait lieu avant la fin du mois de novembre.

Ce calendrier prévisionnel suggère que la banque veut boucler le renforcement de son bilan avant la fin de l'année afin de réduire autant que possible la période d'incertitude sur sa solvabilité et son avenir.

Le projet pourrait toutefois être compliqué par l'incertitude politique, le gouvernement de Matteo Renzi ayant fixé au 4 décembre la date du référendum annoncé sur la réforme constitutionnelle, dont le résultat pourrait décider du sort du président du Conseil.

Le quotidien Corriere della Sera a rapporté samedi que quatre fonds d'investissement du Qatar étaient prêts à souscrire à hauteur de 250 millions d'euros chacun à l'augmentation de capital de Monte Paschi. La banque a refusé de commenter l'information.   Suite...