LEAD 1-Le référendum constitutionnel italien aura lieu le 4 décembre

lundi 26 septembre 2016 19h24
 

(Actualisé avec déclaration)

ROME, 26 septembre (Reuters) - Le référendum sur la modification de la constitution italienne, qui porte notamment sur la réforme du Sénat, sera organisé le 4 décembre prochain, a annoncé lundi le gouvernement.

Portée par le président du Conseil Matteo Renzi, cette réforme prévoit une réduction des pouvoirs du Sénat afin de sortir du bicamérisme intégral qui donne à la chambre haute du Parlement les mêmes prérogatives que celles de la chambre des députés.

"Cette date nous donne le temps d'entamer la conversation avec les électeurs", a déclaré le vice-président du Conseil, Claudio De Vincenti.

Les enquêtes d'opinion traduisent une profonde indécision de l'électorat italien et estiment qu'il est pour l'instant impossible de dégager une tendance.

Matteo Renzi a dit à plusieurs reprises qu'il démissionnerait de la tête du gouvernement et renoncerait à la politique si la réforme constitutionnelle devait être rejetée lors de ce référendum. Il semble désormais moins affirmatif et dit ne pas vouloir que son sort détermine l'issue du scrutin.

Promesse électorale du président du Conseil, le texte propose notamment de limiter les pouvoirs législatifs de la chambre haute et de lui retirer celui de renverser le gouvernement.

Ce projet de réforme du Sénat est inextricablement lié à l'autre grande réforme politique de Renzi : la mise en place d'un scrutin à deux tours pour l'élection de la Chambre des députés. Ces deux réformes visent, ensemble, à donner à l'Italie des gouvernements qui se maintiennent toute une législature, soit pendant cinq ans, ce qui n'est jamais arrivé depuis la Seconde Guerre mondiale.

Les détracteurs du projet de réforme constitutionnelle estiment que les changements vont faire disparaître des contrepoids mis en place après la guerre dans le but d'empêcher l'émergence d'un homme fort comme Benito Mussolini dans l'entre-deux guerres. (Steve Scherer; Nicolas Delame pour le service français, édité par Tangi Salaün et Danielle Rouquié)