AVANT-PAPIER-AG d'Ubisoft : "Beaucoup de bruit pour rien?"

mercredi 28 septembre 2016 18h01
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS, 28 septembre (Reuters) - "Les Guillemot vs Vincent Bolloré". Le décor de l'assemblée générale d'Ubisoft jeudi est planté : cinq frères bretons déterminés à défendre l'entreprise qu'ils ont créée et hissée au rang de numéro trois mondial des jeux vidéo face à l'homme fort de Vivendi au passé de raider boursier.

Les amateurs de grand spectacle pourraient toutefois être frustrés. Selon deux sources au fait du dossier, Vivendi pourrait faire profil bas en s'abstenant de soumettre une résolution de dernière minute pour demander un siège au conseil.

Depuis près d'un an, le PDG d'Ubisoft Yves Guillemot mène campagne contre l'intrusion au capital du groupe de médias, devenu premier actionnaire de l'éditeur de jeux vidéos.

Vivendi, qui a déjà croqué Gameloft, une autre pépite des frères Guillemot, au terme d'une OPA hostile, a exclu pour l'instant de réserver le même traitement à l'éditeur des best-sellers "Assassin's Creed" et "Lapins Crétins".

Mais le groupe a précisé au régulateur boursier qu'il comptait demander à siéger au conseil d'administration, suscitant une levée de boucliers des Guillemot.

Dénonçant une tentative de prise de contrôle rampante, ils craignent un scénario à la Vivendi où le milliardaire s'est imposé en maître des lieux avec 15% du capital.

Pour organiser la riposte, Ubisoft a enrôlé ses salariés et son active communauté de gamers dans une inédite campagne sur les réseaux sociaux emmenée sous la bannière "weareubisoft".

Vidéo de soutien postée sur les réseaux sociaux, distribution de tee-shirt clamant "ibelYves", blog appelant à les salariés à mener un "Bolloraid" en achetant des actions Ubisoft, les initiatives se sont multipliées à l'approche de l'assemblée générale cruciale de ce jeudi.   Suite...