22 septembre 2016 / 14:12 / il y a un an

USA/Immobilier-Recul moins fort que prévu des ventes de maisons neuves

WASHINGTON/NEW YORK, 26 septembre (Reuters) - Principaux indicateurs du marché immobilier américain publiés depuis le début du mois:

* LES VENTES DE MAISONS NEUVES EN BAISSE DE 7,6% EN AOÛT

26 septembre - Les ventes de maisons neuves se sont moins contractées que prévu en août aux Etats-Unis, malgré la baisse des prix et la hausse des stocks.

Le département du Commerce a annoncé lundi qu'elles avaient reculé de 7,6% le mois dernier, au rythme annuel corrigé des variations saisonnières de 609.000 unités. Elles sont en hausse de 20,6% sur un an.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à ce que les ventes de logements individuels neufs, qui représentent environ 10% du marché de l'immobilier résidentiel aux Etats-Unis, tombent au rythme de 600.000 unités.

La statistique de juillet a été révisée en hausse de 5.000 unités à 659.000, un pic depuis octobre 2007.

Les stocks de maisons neuves ont augmenté de 1,7% le mois dernier, à 235.000 unités. Au rythme de ventes du mois d'août, il faudrait 4,6 mois pour écouler ce stock.

Le prix médian a baissé de 5,4% en un an à 284.000 dollars (252.340 euros).

Tableau

* REVENTES DE LOGEMENTS EN RECUL DE 0,9% EN AOÛT

22 septembre - Les reventes de logements aux Etats-Unis ont subi en août une baisse inattendue, conséquence d'une raréfaction de l'offre qui favorise une hausse des prix plus rapide que celle des revenus des acheteurs potentiels.

La National Association of Realtors (NAR), principale fédération d'agents immobiliers du pays, a fait état d'un recul de 0,9% des reventes le mois dernier, à 5,33 millions en rythme annualisé.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 1,1% à 5,45 millions.

Les reventes de juillet ont été révisées en baisse, à 5,38 millions contre 5,39 millions annoncé initialement.

"On revient toujours à la même conclusion: un manque de stock et des prix qui montent bien trop vite", a commenté Lawrence Yun, chef économiste de la NAR.

Le nombre de logements en vente a diminué de 3,3% à 2,04 millions en août. Sur un an, il recule de 10,1%.

Le prix médian des logements, lui, est en hausse de 5,1% en rythme annuel à 240.200 dollars.

Tableau

* LES MISES EN CHANTIER RECULENT EN AOÛT

20 septembre - Les mises en chantier ont reculé plus que prévu en août aux Etats-Unis après deux mois de progression marquée.

Un rebond des permis de construire pour les maisons individuelles suggère toutefois que la demande sur le marché immobilier reste forte.

Le département du Commerce a fait état mardi d'une baisse de 5,8% des mises en chantier le mois dernier à 1,14 million d'unités en rythme annualisé, après 1,21 million en juillet, chiffre inchangé.

Les permis de construire ont pour leur part reculé de 0,4% à 1,14 million en rythme annualisé. Pour les seuls logements individuels, en revanche, ils sont en hausse de 3,7% à 737.000.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient à ce que le rythme des mises en chantier recule à 1,19 million d'unités et à ce que les permis de construire progressent à 1,17 million.

Tableau

* L'INDICE DE LA NAHB A PLUS AUGMENTÉ QUE PRÉVU EN SEPTEMBRE

19 septembre - L'indice de confiance des professionnels du secteur de l'immobilier calculé par la fédération NAHB a progressé bien plus que prévu en septembre, à 65, après 59 en août.

Les économistes et analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un indice de 60 en septembre, égal à la première estimation d'août.

Le sous-indice des ventes de maisons individuelles progresse à 71 contre 65 en août, et celui des ventes à un horizon de six mois progresse à 71 contre 66.

Le sous-indice des acheteurs potentiels avance lui aussi, à 48 contre 44 en août.

* LES DÉPENSES DE CONSTRUCTION STABLES EN JUILLET

1er septembre - Les dépenses de construction aux Etats-Unis sont restées stables en juillet mais les données des deux mois précédents ont été révisées à la hausse, a annoncé jeudi le département du Commerce, ce qui pourrait entraîner un relèvement des estimations de la croissance au deuxième trimestre.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,5% en juillet.

Les dépenses de construction ont en revanche progressé de 0,9% en juin et ne sont pas contractées de 0,6% comme estimé précédemment. En mai, elles ont augmenté de 0,1% alors qu'elles avaient été auparavant données en recul de 0,1%.

Elles sont en hausse de 1,5% sur un an en juillet.

Les dépenses de construction ont progressé de 1,0% dans le privé en juillet mais elles ont baissé de 3,1% dans le public.

Tableau (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below