3 août 2016 / 05:46 / il y a un an

LEAD 2-Axa déçoit le marché, perte dans les instruments de couvertures

* Le résultat net ressort sous les attentes au S1

* Perte de 647 millions d'euros sur les instruments financiers

* Les catastrophes naturelles ont coûté 100 mlns au S1

* Plan stratégique "adapté à l'environnement actuel"-CFO

* Le titre en nette baisse (Actualisé avec cours de Bourse, conférence téléphonique, commentaire d'analystes)

par Matthieu Protard

PARIS, 3 août (Reuters) - Axa déçoit les marchés mercredi après avoir fait état d'un bénéfice net sous les attentes au premier semestre en raison d'une perte sur des instruments de couverture.

Certains analystes s'interrogent aussi sur la capacité du groupe français, numéro deux de l'assurance en Europe, à faire croître son résultat opérationnel alors qu'il s'est fixé comme objectif de faire progresser son résultat opérationnel par action de 3% à 7% en moyenne chaque année à horizon 2020.

Au premier semestre, le résultat opérationnel d'Axa est resté quasiment inchangé à 3.063 millions d'euros, contre 3.075 millions un an plus tôt.

Le résultat net ressort quant à lui en progression de 4% à 3.207 millions d'euros mais se révèle inférieur aux attentes en raison d'une perte de 647 millions d'euros sur des instruments financiers.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne un bénéfice net de 3,6 milliards d'euros.

En Bourse, ces annonces ne permettent donc pas au titre de se reprendre. Malgré un début de séance en hausse, il abandonne 1,72% à 17,095 euros à 12h35 et sous-performe nettement l'indice européen de l'assurance (-0,39%) et l'indice CAC 40 (-0,36%). Depuis début janvier, l'action perd plus de 32% de sa valeur et a effacé ses gains de 2015 (+31,37%).

"Si on regarde dans le détail, il semble clair que la croissance des résultats à court terme sera un défi", souligne les analystes d'UBS dans une note d'analyse à propos d'Axa.

Kepler Cheuvreux estime de son côté que "les tendances sous-jacentes sont légèrement moins fortes".

RECUL DES REVENUS EN GESTION D'ACTIFS

Pour JPMorgan Cazenove, la perte de 647 millions d'euros sur les instruments de couverture est plus élevée que celle de 102 millions attendue en moyenne par les analystes.

En juin, le groupe d'assurance s'est doté d'une nouvelle feuille de route stratégique qui sera menée par l'équipe dirigeante emmenée par Thomas Buberl.

Ce dernier succédera début septembre à Henri de Castries à la direction générale de la compagnie.

Outre la croissance de son résultat opérationnel, l'assureur compte réaliser 2,1 milliards d'euros d'économies supplémentaires sur la durée de son plan stratégique.

Le directeur financier Gérald Harlin a souligné lors d'une conférence téléphonique que ce plan stratégique était "adapté à l'environnement actuel" marqué par des taux d'intérêt historiquement bas et une forte volatilité sur les marchés financiers.

Cette volatilité s'est d'ailleurs traduite chez Axa par une baisse de 8% de ses revenus dans la gestion d'actifs, les investisseurs ayant privilégié des placements sur des produits obligataires moins générateurs de commissions.

Sur les six premiers mois de l'année, le groupe a toutefois profité de la vente de deux immeubles aux Etats-Unis pour compenser la hausse des coûts liés aux catastrophes naturelles en Europe.

Son directeur financier a ainsi indiqué que ces catastrophes naturelles, principalement les inondations en France et les tempêtes en Allemagne, avaient coûté au groupe quelque 100 millions d'euros sur le semestre.

Le communiqué :

bit.ly/2auB9km (Edité par Dominique Rodriguez)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below