Les paiements, nouveau champ de bataille entre Apple et Samsung

mercredi 22 juin 2016 11h16
 

* Apple prend des commissions

* Samsung compte sur le service pour doper les ventes

* Les paiements d'Apple et Samsung disponibles dans 6 pays

* Pour l'instant, les recettes sont minimes par rapport au marché

par Matt Siegel et Se Young Lee

SYDNEY/SEOUL, 22 juin (Reuters) - Le développement du marché des paiements mobiles est l'occasion pour Samsung Electronics de refaire son retard sur Apple, le groupe américain ayant lui saisi depuis longtemps l'importance de bâtir un "écosystème" de services autour de ses produits.

La capacité de l'iPhone de servir de terminal pour commander divers services est une nouvelle source de revenus pour Apple qui prélève sur chaque transaction une commission - de 0,15% semble-t-il aux Etats-Unis - versée par ses banques partenaires.

Samsung pour sa part ne prélève aucune commission chez ses associés financiers, considérant le service Samsung Pay comme un moyen d'augmenter les ventes de combinés et d'autres matériels.

"Nous sommes spécialisés dans les matériels et ce que nous voulons fondamentalement, c'est que les usagers de nos téléphones les apprécient de plus en plus", explique Elle Kim, vice-présidente à l'international de Samsung Pay.   Suite...