L'Espagne a plus à craindre de Podemos que d'un Brexit, dit Rajoy

mercredi 22 juin 2016 10h02
 

MADRID, 22 juin (Reuters) - Brexit ou non, l'économie espagnole pourrait croître à un rythme supérieur à 3% cette année à moins d'une victoire de l'alliance de gauche Unidos Podemos aux élections législatives de dimanche, a déclaré mercredi le président du gouvernement en exercice, Mariano Rajoy.

"Je pense que nous aurons, s'ils ne commettent pas de bêtise (dimanche), une croissance de plus de 3% et ce, quel que soit le résultat du référendum britannique", a dit le chef de file du Parti populaire (PP, droite).

La projection du gouvernement espagnol est pour l'heure de 2,7% de croissance cette année, après 3,2% en 2015.

Invité de la station de radio Onda Cero, Rajoy a cependant déclaré qu'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne pourrait avoir des répercussions négatives sur le secteur du tourisme espagnol et que l'incertitude qui en résulterait pèserait sur les entreprises et les investissements espagnols.

"Un Brexit serait une très mauvaise nouvelle pour tout le monde, surtout pour les Britanniques, mais aussi pour les Européens et notamment les Espagnols", a-t-il dit.

VOIR AUSSI

Le nouveau scrutin espagnol à l'épreuve de l'abstention (Paul Day et Jose Elias Rodriguez; Henri-Pierre André pour le service français)