Dissolution du Parlement croate, élections anticipées en vue

lundi 20 juin 2016 14h14
 

ZAGREB, 20 juin (Reuters) - Les députés croates ont voté lundi la dissolution du Parlement, ouvrant la voie à des élections anticipées après avoir renversé la semaine passée la coalition gouvernementale au pouvoir depuis cinq mois.

Ces élections, qui doivent être organisées entre 30 et 60 jours après la date effective de dissolution, qui a été fixée au 15 juillet, devraient intervenir début septembre.

Selon les observateurs, ces élections anticipées ne devraient pas résoudre l'actuelle instabilité gouvernementale alors que la Croatie a besoin de réformes pour consolider des finances publiques fragiles et améliorer le climat d'investissement.

Ni les conservateurs du HDZ, principal parti de la coalition au pouvoir à l'origine de la motion de censure adoptée la semaine passée, ni les sociaux-démocrates, principale formation de l'opposition, se semblent en mesure d'obtenir une majorité absolue au Parlement.

Le HDZ a décidé de censurer le gouvernement du Premier ministre technocrate Tihomir Oreskovic qu'il avait soutenu lors de son accession au pouvoir il y a cinq mois en raison d'une dispute liée à un conflit d'intérêts mettant en cause le chef du HDZ, le vice-Premier ministre Tomislav Karamarko.

"Un autre Parlement sans majorité est une possibilité réelle qui, potentiellement, risque de prolonger l'instabilité politique en Croatie", estime la société IHS spécialisée dans l'analyse politique.

"La Croatie est sortie de six années de récession en 2015 et la nouvelle impasse politique va probablement freiner la reprise dans le pays", ajoute IHS. (Igor Ilic; Pierre Sérisier pour le service français)