La Bourse de Paris-Les valeurs du jour lundi (clôture)

lundi 20 juin 2016 18h11
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 20 juin (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la
Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé sur un
gain de 3,50% à 4.340,76 points, sa plus forte hausse en une
séance depuis le 5 octobre 2015 (+3,54%), après plusieurs
sondages montrant une remontée des intentions de vote pour le
maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne avant le
référendum britannique de jeudi.
    Toutes les valeurs du CAC 40, qui vient de signer trois
semaines consécutives de baisse, ont fini dans le vert.
    
    * Les valeurs FINANCIÈRES se sont octroyées un net rebond
avec le recul des craintes de Brexit. L'indice européen des
valeurs financières s'est adjugé 5,21%, plus forte
hausse sectorielle en Europe, celui des bancaires a pris
4,51% et celui de l'assurance 4,47%.
    BNP PARIBAS a grimpé de 4,9% à 45,58 euros et AXA
 de 4,22% à 20,51 euros, tandis que CRÉDIT AGRICOLE
 a gagné 3,82% à 8,354 euros et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
 2,83% à 33,8 euros. Hors CAC 40, NATIXIS a
fini en hausse de 3,66% à 4,055 euros.
    
    * Les valeurs CYCLIQUES, TOURISME (+5,13%) et
AUTOMOBILE (+4,48%) en tête, ont également repris des
couleurs. 
    GROUPE PSA a pris 4,17% à 13,73 euros, VALEO
 3,88% à 45,785 euros, MICHELIN 3,71% à 89,43
euros et RENAULT de 3,53% à 78,87 euros.
    LAFARGEHOLCIM a grimpé de 5,09% à 39,135 euros,
plus forte hausse du CAC 40. LVMH a gagné 4,65% à
143,9 euros et ACCORHOTELS de 4,33% à 37,87 euros.
     
    * UBISOFT a fait un bond de 8,04% à 33,655 euros,
plus forte hausse du SBF 120. VIVENDI (+3,15%
à 16,07 euros) détient désormais plus de 20% du capital de
l'éditeur de jeux vidéo et souhaite être représenté à son
conseil d'administration. 
    
    * En revanche, ABIVAX, plus forte baisse de
l'indice CAC Mid & Small, a plongé de 31,03% à 6,0
euros après avoir touché un plus bas historique à 5,85 euros. La
biotech a fait savoir qu'une analyse de l'étude de Phase IIb/III
sur son produit ABX203 pour le traitement de l'hépatite B
chronique révélait que le critère d'évaluation principal ne
serait probablement pas atteint. 

 (Raphaël Bloch, édité par Dominique Rodriguez)