LEAD 1-Japon-Le FMI appelle à revoir les Abenomics

lundi 20 juin 2016 10h51
 

(Actualisé avec précisions et contexte)

TOKYO, 20 juin (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a appelé lundi le gouvernement japonais à revoir sa stratégie de relance afin de privilégier les politiques de revenu et d'emploi, accompagnées de nouvelles mesures de soutien monétaires et budgétaires.

Le FMI demande un assouplissement du cadre de la politique monétaire du pays, avec en particulier l'abandon par la Banque du Japon d'une date fixe pour atteindre son objectif de 2% d'inflation.

"Dans le cadre des politiques actuelles, l'objectif élevé de croissance nominale, l'objectif d'inflation et l'objectif d'excédent budgétaire primaire restent tous hors de portée dans le calendrier fixé par les autorités", écrit le Fonds dans un communiqué à l'issue des consultations annuelles concernant la politique économique du Japon au titre de "l'article IV".

Cette évaluation de la situation du Japon par le FMI intervient alors que la politique de relance de l'inflation du Premier ministre Shinzo Abe, appelée "Abenomics", est remise en cause face à la stagnation de l'inflation et de la croissance.

Malgré les succès initiaux remportés par les politiques monétaire et budgétaire de soutien massif à l'économie, la "troisième flèche" de la stratégie de relance de Shinzo Abe, qui prévoit des réformes structurelles, peine à se mettre en place.

"Les Abenomics ont commencé à revitaliser l'économie japonaise", a dit David Lipton, premier directeur général adjoint du FMI, lors d'une conférence de presse à Tokyo.

"Toutefois, la consultation de cette année a révélé les défis persistants auxquels sont confrontés les Abenomics pour atteindre leurs objectifs, objectifs de croissance plus forte, d'inflation plus élevée et de situation budgétaire viable."

Le Fonds a ajouté que Tokyo devrait porter sa taxe sur la valeur ajoutée (TVA) - actuellement à 8% - au niveau de 15% pour tenter d'atteindre le juste équilibre entre la croissance et une situation budgétaire viable à long terme au Japon.   Suite...