Kerviel-Socgen surpris par les réquisitions de l'avocat général

vendredi 17 juin 2016 17h44
 

PARIS, 17 juin (Reuters) - La Société générale s'est dite surprise vendredi par les réquisitions de l'avocat général, qui a demandé à la cour d'appel de Versailles de rejeter la demande de la banque, qui réclame à son ex-trader Jérôme Kerviel 4,9 milliards d'euros en guise de compensation d'un préjudice subi en 2008.

"Nous sommes surpris par les réquisitions de l'avocat général qui ne reflètent pas ni les trois jours d'audience ni les précédentes procédures devant le tribunal correctionnel et la Cour d'Appel", estime la banque dans une déclaration écrite envoyée à Reuters.

"Nous avons toujours reconnu les faiblesses et négligences de nos systèmes de contrôle, et les avons d'ailleurs corrigées, mais ce sont les agissements frauduleux de Jérôme Kerviel qui les ont mis en échec", poursuit Socgen.

L'établissement bancaire estime néanmoins que l'avocat général écarte toute complicité de sa part en rejetant "la thèse de la défense qui prétendait que la banque avait connaissance des prises de risque de Jérôme Kerviel".

* voir aussi :

Kerviel-Demande de rejet de compensation pour la Société générale (Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)