Un Brexit pourrait déclencher des interventions sur les changes

jeudi 16 juin 2016 19h41
 

par Patrick Graham et Anirban Nag

LONDRES, 16 juin (Reuters) - Après les avertissements lancés par le Japon et la Suisse jeudi, les marchés financiers se demandent ce que préparent en coulisses les grandes banques centrales de la planète dans le cas où les électeurs britanniques choisissent jeudi prochain de quitter l'Union européenne.

Il y a plus de cinq ans que les autorités monétaires n'ont pas procédé à des inerventions concertées sur le marché des changes, à l'époque pour endiguer la hausse du yen après le tremblement de terre et la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon.

Une telle action coordonnée en matière de changes est rare et pour ce qui est du référendum britannique, les banques centrales se sont pour l'instant contentées de promettre qu'elles fourniraient si nécessaire des liquidités aux banques en cas de turbulences sur les marchés.

Plusieurs sources ont déclaré cette semaine à Reuters que la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque d'Angleterre agiraient de concert si le camp du "Leave" l'emporte le 23 juin.

Mais les déclarations faites ces derniers jours par quatre banques centrales suggèrent qu'elles envisagent de faire plus en cas de besoin.

"De fortes fluctuations pourraient se produire sur le marché des changes, avec une dépréciation marquée de la livre sur fond de liquidité réduite. Cela pourrait conduire les banques centrales des pays développés à procéder à des interventions concertées sur le marché des changes", estime Antje Praefcke, responsable de stratégie devises de Commerzbank à Francfort.

La Banque nationale suisse (BNS) a clairement annoncé qu'elle serait active sur le marché du franc et qu'elle prendrait les mesures nécessaires. Son président, Thomas Jordan, a ajouté que les banques centrales avaient des contacts nourris sur l'évolution des marchés.

"Nous avons une vision globale, nous suivons les marchés 24 heures sur 24", a dit pour sa part Andréa Maechler, membre du comité de politique monétaire de la BNS.   Suite...