Total renonce à vendre sa part d'une raffinerie au Texas-sources

mercredi 15 juin 2016 19h37
 

NEW YORK, 15 juin (Reuters) - Total a renoncé à vendre sa participation de 50% dans la raffinerie de Port Arthur, au Texas, près d'un an après avoir mandaté la banque d'investissement Lazard pour le conseiller sur ce dossier, a-t-on appris de trois sources proches du dossier.

Le groupe pétrolier français, qui a cédé ses part d'une raffinerie en Allemagne en 2015 et a envisagé de vendre celle de Lindsey, au Royaume-Uni, ne prévoit plus aujourd'hui de cessions dans le raffinage, ont dit les sources.

Le canadien Suncor Energy a fait une offre sur la participation de Total dans le site de Port Arthur mais les deux parties ne sont pas parvenues à conclure un accord, ont expliqué des sources proches des négociations.

Deux personnes proches des discussions ont déclaré que Total avait renoncé à vendre ses parts faute d'obtenir le prix qu'il souhaitait.

Total est présent depuis plus de 40 ans à Port Arthur, une raffinerie d'une capacité de 225.000 barils par jour qui est son seul actif dans le raffinage aux Etats-Unis.

Une porte-parole du groupe s'est refusée à tout commentaire en arguant du fait que l'entreprise ne commentait pas les rumeurs de marché.

Une porte-parole de Suncor a refusé de commenter des spéculations concernant des acquisitions. Lors d'une téléconférence le 28 avril, le directeur général du groupe canadien, Steve Williams, avait déclaré qu'il étudierait d'éventuelles opportunités.

(Jessica Resnick-Ault, avec Nia Williams à Calgary et Bate Felix à Paris; Marc Angrand pour le service français)