Les agents anticorruption de 60 pays se réunissent à Paris

lundi 13 juin 2016 15h15
 

* Près de 200 personnes d'une soixantaine de pays attendues

* La coopération entre Etats au coeur des discussions

* Paris veut être "en première ligne"

PARIS, 13 juin (Reuters) - Des magistrats, des enquêteurs et des autorités chargés de la lutte contre la corruption dans une soixantaine de pays se retrouveront de mardi à jeudi à Paris pour confronter leurs dispositifs nationaux et améliorer leur coopération.

Après des critiques répétées de la part de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), François Hollande fera valoir mardi les avancées de la France en la matière, dont la création du Parquet national financier (PNF) et le projet de loi "Sapin 2" en cours d'examen au Parlement.

La coopération entre les Etats sera au coeur des discussions, les enquêtes financières, souvent longues et ardues, impliquant fréquemment la mise en oeuvre de commissions rogatoires internationales.

En France, le PNF coopère avec 43 pays dans le cadre de 356 dossiers et se heurte souvent au manque de coopération de certains Etats. Sa responsable, Eliane Houlette, a désigné récemment quelques mauvais élèves, parmi lesquels la Russie, le Qatar, l'Ile Maurice et la Suisse, "qui ne coopère pas si bien que ça, quoi qu'elle en dise".

Des rencontres bilatérales informelles pourront avoir lieu au cours de ces trois jours où près de 200 personnes sont attendues, dit-on au ministère de la Justice.

Dans l'entourage de François Hollande, on souligne que certains des 200 participants viendront "avec des commissions rogatoires internationales dans la poche".   Suite...