Ottawa veut "trouver une solution" avec Bombardier

dimanche 12 juin 2016 15h34
 

TORONTO, 12 juin (Reuters) - Le Canada est disposé à "trouver une solution" avec Bombardier, le groupe aéronautique canadien ayant demandé au gouvernement fédéral un prêt d'un milliard de dollars (889 millions d'euros) pour soutenir son nouveau programme C Series, a déclaré samedi Navdeep Bains, le ministre de l'Innovation.

"Nous voulons trouver une solution avec eux, cela s'inscrit dans les discussions en cours", a dit le ministre, lorsqu'on lui a demandé si Ottawa investirait quand même dans ce programme si Bombardier conservait une structure actionnariale qui favorise la famille Bombardier-Beaudoin même si elle est minoritaire au capital.

La province de Québec, qui abrite le siège social de Bombardier, a déjà investi un milliard de dollars dans le programme C Series, qui multiplie les retards et les dépassements de budget. Il semble cependant être relancé avec une grosse commande de Delta Air lines.

Des constructeurs concurrents et des analystes disent que Bombardier a consenti de gros rabais pour décrocher ce marché, ce qui pourrait pousser d'autres candidats potentiels à réclamer les mêmes conditions, au risque de voir le programme rester déficitaire.

Navdeep Bains a déclaré que la priorité du gouvernement était de préserver l'emploi et la recherche et de garder le siège social au Canada.

L'avionneur brésilien Embraer a fait savoir le mois dernier qu'il pourrait saisir l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en vue de contester les financements publics reçus par Bombardier.

Bombardier n'a pu être joint dans l'immédiat.

(Ethan Lou, Wilfrid Exbrayat pour le service français)