Fitch maintient sa note AA sur la France, perspective stable

vendredi 10 juin 2016 22h39
 

PARIS, 10 juin (Reuters) - Fitch Ratings a confirmé vendredi la note souveraine "AA" de la France ainsi que la perspective stable qui lui est attachée en évoquant d'un côté "une économie riche et diversifiée" et un "historique de relative stabilité macro-financière" et, de l'autre, "un ratio endettement par rapport au PIB et un déficit budgétaire élevés".

L'agence de notation précise dans son communiqué que "le niveau élevé de la dette limite la capacité de la France à faire face à des chocs budgétaires", ajoutant que cela "représente la principale faiblesse attachée à la note souveraine" du pays.

Fitch souligne que l'endettement de la France avait atteint 96% du produit intérieur brut (PIB) à fin 2015 contre un niveau médian de 37% des pays classés "AA".

Après avoir ramené le déficit public à 3,5% du PIB en 2015, soit 0,3 point de mieux que prévu, le gouvernement français vient de confirmer son plan de marche pour les deux années qui viennent, 3,3% en 2016 puis 2,7% en 2017, dans le programme de stabilité dévoilé la semaine passée.

Il prévoit en outre une dette publique qui monterait à 96,2% de la richesse nationale cette année et culminerait à 96,5% l'an prochain avant de baisser à 95,4% en 2018.

Ces prévisions sont fondées sur un scénario de croissance de l'économie de 1,5% en 2016 comme en 2017.

La Commission européenne prévoit elle 1,3% de croissance pour l'économie française en 2016 puis 1,7% en 2017, avec un taux de chômage en baisse mais qui restera au-dessus de 10% l'an prochain.

Fitch prévoit pour sa part un déficit budgétaire ramené à 3,3% du PIB l'année prochaine puis un ratio de 2,9% en 2017, l'endettement étant vu à un pic proche de 97% en 2017.

En termes de croissance, l'agence de notation voit le PIB français augmenter de 1,4% cette année et en 2016, notant que ses prévisions médianes pour les pays "AA" sont de 1,7% pour 2016 et 2,0% pour 2017.

Fitch avait baissé la note de la France en décembre 2014 de AA+ à AA, avec une perspective stable, estimant que la faiblesse de la conjoncture mettait en péril les objectifs de réduction des déficits.

Les deux autres grandes agences de notation, Standard & Poor's et Moody's notent respectivement la France AA avec perspective négative et Aa2 avec perspective stable, la première ayant confirmé en avril sa note et sa perspective. (Benoit Van Overstraeten pour le service français)