L'assureur néerlandais ASR valorisé 2,9 mds pour son entrée en Bourse

vendredi 10 juin 2016 14h52
 

AMSTERDAM, 10 juin (Reuters) - L'assureur ASR, l'une des institutions financières néerlandaises nationalisées pendant la crise financière, a fait vendredi son retour en Bourse avec une valorisation de 2,9 milliards d'euros.

En incluant l'option de surallocation, l'opération devrait rapporter environ 1,17 milliard d'euros à l'Etat, qui a mis sur le marché 40% du capital du quatrième assureur des Pays-Bas.

L'action ASR s'échangeait à 20,05 euros dans l'après-midi à la Bourse d'Amsterdam, soit 0,55 euro au-dessus du prix d'introduction annoncé jeudi soir.

ASR est né de la scission du groupe belge Fortis lors de son sauvetage en 2008 pour 16,8 milliards d'euros. La société est restée rentable depuis sa nationalisation et sa solvabilité n'a jamais été menacée. En février, elle a fait état d'une hausse de 25% de son bénéfice d'exploitation en 2015, à 521 millions d'euros.

En marge de la cérémonie organisée vendredi à la Bourse d'Amsterdam pour la première cotation, son directeur général, Jos Baeten, a déclaré à Reuters qu'ASR s'était présentée aux investisseurs comme une valeur de rendement fiable plutôt que comme une valeur de croissance et qu'il avait reçu un accueil chaleureux de la part du marché.

"Puisque nous générons du capital, nous nous distinguons de certains de nos pairs européens", a-t-il ajouté.

ASR a versé 170 millions d'euros de dividendes à l'Etat en 2015 et prévoit de maintenir un ratio de distribution de 45% à 55% du bénéfice d'exploitation.

Après la mise en Bourse d'ASR, qui succède à celle d'ABN Amro en novembre, la plus importante institution financière encore entièrement aux mains de l'Etat néerlandais est SNS Bank , sauvée en 2013 après de lourdes pertes dans l'immobilier.

Le gouvernement a annoncé son intention de la privatiser sas préciser de calendrier et sans dire s'il opterait pour une introduction en Bourse ou une vente à un investisseur privé.

(Toby Sterling; Marc Angrand pour le service français)