GRAPHES -Le risque de Brexit ampute le rendement du Bund d'au moins 20 pdb

jeudi 9 juin 2016 16h56
 

LONDRES, 9 juin (Reuters) - Le rendement des emprunts d'Etat allemands à 10 ans serait supérieur de 20 à 50 points de base à son niveau actuel, proches de zéro, en l'absence de l'incertitude que fait peser sur les marchés l'éventualité d'une sortie du Royaume-uni de l'Union européenne, estiment des analystes.

La hausse récente de la volatilité implicite sur le taux de change à trois mois de la livre sterling contre le dollar , une mesure de l'ampleur de ses variations potentielles, a amputé le rendement des Bunds à dix ans d'environ 15 points base par rapport à la norme de long terme, estiment les analystes de la banque Mizuho.

Graphique sur la corrélation entre le rendement des Bunds à 10 ans et la volatilité implicite du taux de change GBP/USD à 3 mois: bit.ly/21addDZ

Le rendement des Bunds à dix ans, référence pour les marchés obligataires européens, est tombé jeudi à un plus bas record de 0,027% et tend vers zéro à l'approche du référendum britannique du 23 juin sur une éventuelle sortie du Royaume-uni de l'UE (Brexit).

"S'il n'y avait pas de craintes de Brexit le rendement du Bund serait plus proche de 20 points de base, toutes choses restant égales par ailleurs", a dit Peter Chatwell, responsable de la stratégie sur les taux euro de Mizuho.

L'incertitude sur l'issue du référendum britannique a accentué la demande pour les Bunds, considérés comme une valeur-refuge, en raison des possibles conséquences négatives pour l'économie de la zone euro d'un éventuel Brexit.

ABN Amro estime que le rendement des Bunds devrait être de 50 points de base sur la base de son modèle de valorisation d'équilibre, qui prend en compte des indicateurs comme le niveau de la Bourse de Francfort, le climat des affaires ou encore les taux du marché monétaire de l'euro.

"La différence de 40 à 45 points de base avec les niveaux de rendement actuels s'explique par l'impact à la fois du risque de Brexit et du programme d'achat de la BCE", a dit Kim Liu, responsable de stratégies obligataires chez ABN Amro, en référence aux achats d'obligations, principalement souveraines, par la Banque centrale européenne dans le cadre de son programme d'assouplissement quantitatif.   Suite...